Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Folies artistiques


Simplification du temps : simulation des effets d'usure

Publié par Naufrage sur 12 Juin 2006, 22:00pm

Catégories : #Mes peintures

 

 

Le temps est une force invisible qui transforme et bouleverse notre vie. Il dévoile la vérité et révèle l'innocence, il détruit la jeunesse et la beauté, il alourdit le fardeau qui pèse sur le dos de l'homme, il peut au bout du compte ôter même la vie.

Il est vraie que nous sommes impuissants face aux effets et aux action du temps. Mais à travers ce temps qui parait souvent accéléré, on peut reprendre notre force dans une autre phase temporelle plus rapide. Ce temps accéléré est le temps de la création, celui de ma pratique, pendant la quelle j'ai abrégé le temps et j'ai pu sortir de l'ordre cosmique pour entrer dans un autre univers qui est l'univers de la simulation. 

 

  

Simuler les effets du temps, c'est joindre tous les événements du passé et bruler les étapes. Christine Buci-Glucksmamm note dans son livre : " Le temps de la pratique est un temps simulé, un temps qui ne représente pas analogiquement la durée comme les aiguilles d'une horloge" (1)

   

 

Cette expérience de la simplification du temps est semblable à celle de Yves Klein qui dit : " Je placais une toile, fraichement enduite de peinture, sur le toit de ma blanche Citoen. Et tandis que j'avalais la nationale sept à cent Kilomètres à l'heure, la chaleur, le froid, la lumière, le vent et la pluie firent en sorte que ma toile se trouva prématurément vieillie, trente ou quarante ans au moins se trouvaient réduits à une seule journée" (2)

 

 

 

Pendant ma pratique, les roles se sont renversés : je ne suis plus l'objet du temps, je ne le subis plus. Je suis devenu le sujet qui fait et agit sur le temps. J'ai arrété le soleil, suspendu le vol du temps en suivant le sens inverse de celui qu'empruntent les aiguilles d'une montre 


(1) : Christine Buci - Glucksmamm, L'arts à l'époque du virtuel , Ed . L'harmattan, 2003, p . 80.

(2) : Florence De méredieu: Histoire matérielle et immatérielle de l'art moderne, ed : Her larousse, 1999, P.  338.  
 

Commenter cet article

nuno 05/02/2007 22:59

ya du mouv la dedans...
harmonieux et profond...

http://nuno.zeblog.com

naufrage 17/06/2006 22:27

Salut meher :-) Ne pas laisser des commentaires cela ne veut pas dire que mes peintures n’ont pas été apprécié...je vois les couleurs chaudes comme des couleurs calmes et au même temps profonde ...  
Sinon, dis moi, pk t'es mort de rire????????
à bientot

 


 

meher 16/06/2006 13:29

salut tt le monde.
la seule question que je me suis posé, pourquoi il n y a pas de commentaires pour les tableaux bleu?? alors que tous les tableaux en couleur rouge sont commenté??? peut etre parce que toutes les personnes qui viennent ici aiment les couleur chaude comme toi naufrage?? je ne sais pas!!! pourtant c des magnifiques toiles comme vous dites. mdr.
bonne continuation a tous et toutes
meher

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents